PEP / revue de presse : de très nombreuses publications sur le mouvement initié le 9 octobre.

La  presse française a publié massivement ces deux derniers jours au sujet du mouvement organisé par la PEP* (Plateforme d’Exercice Professionnel) qui réunit les principales organisations et réseaux de biologistes, dont le SBLE.

Le message de la PEP est clair : le PLFSS 2013, tel qu’il est actuellement prévu, entraînera la perte de 8 000 emplois à court terme dans le secteur de la biologie médicale.

Consulter la revue de presse qui comporte les articles suivant :

  • Le Quotidien du Médecin / 2012-10-11 / Les biologistes libéraux brandissent la menace de la grève
  • Liaisons Sociales / 2012-10-10/ Les laboratoires d’analyse médicale redoutent la perte de 8 000 emplois
  • Le Figaro 2012-10-10 La grogne grimpe chez les médecins libéraux
  • Le progrès.fr et Le Progès version papier / 2012-10-10 / Les laboratoires d’analyses médicales redoutent la perte de 8.000 emplois
  • AFP / 2012-10-09 / Les laboratoires d’analyses médicales redoutent la perte de 8.000 emplois
  • APM / 2012-10-09 / PLFSS: Jusqu’à 8.000 emplois pourraient disparaître en biologie médicale, alertent les syndicats et réseaux de laboratoires
  • Egora.fr / 2012-10-09 / Baisse du prix des actes : les biologistes en mode riposte
  • France Info, Le Journal de l’Eco / 2012-10-09  / Des emplois seraient menacés par la loi de financement de la sécu
  • Hospimedia / 2012-10-09 / Accablés par les baisses tarifaires, les biologistes se réunissent et alertent
  • L’Entreprise.com / 2012-10-09 / Les laboratoires d’analyses médicales redoutent la perte de 8.000 emplois
  • Lefigaro.fr  économie / 2012-10-09 / 8000 emplois menacés dans les laboratoires médicaux
  • Le figaro.fr économie / 2012-10-09 / Les médecins aussi refusent d’être pris pour des «pigeons»
  • Le généraliste.fr / 2012-10-09 / Les laboratoires de biologie évoquent la suppression de 8000 emplois
  • Legeneraliste.fr / 2012-10-09 / PLFSS 2013 : contre la décote de leurs actes, les biologistes menacent d’entrer en grève
*LA PLATEFORME D’EXERCICE PROFESSIONNEL (PEP) regroupe, à l’initiative du SDB, de Labster, de Labco et de BPR, l’ensemble des acteurs économiques de la biologie médicale, quels que soient leur exercice et leurs positions voire leur oppositions sur d’autres dossiers. L’urgence de la situation économique et l’absence de dialogue constructif avec les tutelles ont poussé l’ensemble de ces acteurs à se regrouper pour faire entendre une vérité commune à tous : la direction économique prise par les pouvoirs publics condamne la biologie médicale française.
Depuis 2008, sous l’effet notamment des mesures draconiennes des différentes Lois de finance de la Sécurité sociale (LFSS), les emplois salariés au sein des laboratoires de biologie médicale sont en chute. Aujourd’hui, les chiffres avancés unilatéralement par les représentants de la CNAMTS font craindre des conséquences lourdes. « Près de 20 % des effectifs du secteur (42 000 actifs équivalent temps plein) seraient menacés voire condamnés à court terme si la situation ne se débloquait pas », avertit Didier Benchetrit, porte-parole de la PEP au titre de Président du Syndicat de biologie libérale européenne.
lire le communiqué de presse du 09 10 12 de la PEP
lire le communiqué Ameli sur le PLFSS 2013
Les signataires de la PEP :

Ce contenu a été publié dans autres publications, PEP, la presse en parle, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.