modèle lettre CPAM

 

 

 

télécharger le modèle de lettre personnalisable par les coordonnées de votre organisation et celle de votre CPAM

 

Monsieur le Président du Conseil d’Administration

CPAM de

Monsieur le Président,

Les biologistes responsables des laboratoires de biologie médicale de la région souhaitent vous informer de leur ferme intention de se mobiliser massivement pour faire entendre leurs propositions pour une biologie médicale de proximité.

A l’appel des principales organisations et réseaux de biologie médicale, réunis pour la première fois au sein d’une Plateforme d’Exercice Professionnel (PEP)[1], ils fermeront au public les portes de leur laboratoire, tous les après-midi du 5 au 9 novembre 2013. Parallèlement, et comme ils ont déjà eu l’occasion de le mettre en place par le passé, tous les laboratoires cesseront de télé-transmettre une partie de leurs FSE[2], avec une obligation conventionnelle de votre part de régler les bordereaux papier dans les dix jours.

Le projet de loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2013, actuellement en débat au Parlement, a en effet confirmé les inquiétudes de toute la profession. Une nouvelle baisse sur les tarifs de biologie médicale, la septième consécutive, est en effet annoncée, menaçant directement l’avenir de notre métier et l’accès aux soins pour les patients. Déjà, dans certains départements, comme la Gironde ou le Finistère, des structures locales en viennent à fermer leurs portes, fragilisées par plusieurs années d’incertitudes juridiques sur les textes réformant la spécialité, en chantiers depuis plus de 4 ans.

Par cette action, qui réunit l’intégralité des acteurs de la biologie libérale, nous souhaitons mettre en lumière la réalité de cette disparition progressive et programmée de la biologie de proximité : réduction des heures d’ouverture des sites périanalytiques puis fermeture pure et simple de 3 sites sur 4 dans les 5 années qui viennent. L’avenir des soins de proximité dans les territoires est en jeu : qui prélèvera ainsi 500 000 personnes par jours pour 3,78€ la prise de sang quand il n’y aura plus que 4 « usines à bilans » par département ?

Cette fermeture des trois quarts de nos 4000 sites, volonté affirmée de la part des responsables de l’Assurance Maladie, aura des conséquences, dès cette année, sur le sort de nos entreprises et de nos 45 000 salariés. Si cette politique de destruction du réseau de proximité se poursuit, 8000 emplois seront directement menacés, une moyenne de deux emplois par site, soit l’équivalent du plan social mis en place pour le groupe PSA Peugeot Citroën.

Acteurs responsables, les professionnels ont pourtant proposé aux autorités, de longue date, des solutions d’économie alternatives, efficaces et rapidement mobilisables, visant essentiellement à maîtriser la croissance du volume des actes par des efforts portant sur une logique médicale et de santé publique. Ils n’ont jusqu’à aujourd’hui jamais été entendus.

Le mouvement qui se lance n’est pas un accès de fièvre corporatiste. Un point de rupture est atteint pour les 4000 laboratoires et leurs  45000 salariés. Toute réduction des tarifs se traduira mécaniquement  par une réduction du service médical rendu, des fermetures et des licenciements. L’incidence sur le SROS de biologie sera évidente, la médecine générale ne disposant plus d’un réseau suffisant de de laboratoires de proximité.

Nous prendrons nos dispositions pour informer les 500 000  patients et 50 000 prescripteurs en contacts quotidiens avec nos laboratoires des enjeux de notre démarche. Nous vous tenons naturellement à votre disposition pour évoquer plus amplement ces sujets avec vous et relayer les messages des professionnels auprès de la Direction de l’Assurance maladie.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments distingués.

Le,

Association régionale de…

 

[1] Collectif de protestation et de proposition, la PEP réunit actuellement toutes les composantes de la biologie médicale française, du laboratoire international comme Cerba et Biomnis au laboratoire de quartier, ainsi que tous les syndicats nationaux et les associations régionales, toutes les chaines et réseaux de laboratoires privés.
[2] Les biologistes libéraux, totalement informatisés depuis 20 ans, pratiquent la télétransmission des feuilles de soins depuis plusieurs années à l’Assurance Maladie de réaliser de substantielles économies.

 

 

Ce contenu a été publié dans kit fermeture pour représentants régionaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.