Du nouveau du côté du le virus de la dengue et/ou du chikungunya

moustic1/Modification de la table nationale des actes de biologie médicale

Selon l’arrêté du 5 mars 2014 portant modification de la liste des actes et prestations mentionnée à l’article L. 162-1-7 du code de la sécurité sociale, la rubrique « Infection par le virus de la dengue et/ou du chikungunya » a été ajoutée au chapitre 19 « Microbiologie médicale par pathologie » de la NABM.

Le nouveau chapitre précise que l’acte 5261, détection de l’ARN des virus de la dengue et du chikungunya par RT PCR est côté B 250. Les renseignements cliniques et chronologiques (date de début des signes cliniques ; date du prélèvement) sont indispensables pour la réalisation et l’interprétation des résultats. Le prélèvement est réalisé jusqu’à J7 après le début des signes cliniques. Une seule cotation de l’acte 5261 par patient est prise en charge et uniquement dans les situations cliniques suivantes :

  • symptomatologie évocatrice chez un patient revenant d’une zone touchée par le virus de la dengue et/ou du chikungunya ;
  • symptomatologie évocatrice chez un patient se trouvant dans une zone d’activité du vecteur pendant une période d’activité du vecteur (en phase épidémique, les indications de la confirmation biologique sont limitées notamment aux cas graves, aux cas hospitalisés, aux patients atteints de comorbidités, aux formes atypiques, aux femmes enceintes et aux nouveaux-nés).

2/ Déclaration obligatoire

Le décret N° 2014-333 du 13 mars 2014 relatif à la liste des maladies faisant l’objet d’une transmission obligatoire de données individuelles à l’autorité sanitaire paru au JORF du 15 mars, précise que le chikungunya fait l’objet d’une déclaration obligatoire, en tenant compte du contexte épidémique des départements. La déclaration obligatoire, qui s’accompagne systématiquement d’une confirmation biologique, mobilise des ressources diagnostiques qu’il convient de préserver pour les patients à risque.

Cela concerne l’ensemble des départements à l’exception du département de la Martinique et des collectivités de Saint-Martin et Saint-Barthélemy , selon les précisions apportées par larrêté du 17 mars 2014 modifiant l’arrêté du 24 avril 2006 fixant la liste des départements mentionnés à l’article D. 3113-6 du code de la santé publique paru au JORF du 18 mars.

 

Ce contenu a été publié dans dosages et analyses, Nomenclature, Publications JORF, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.