Réglementation : formation et expérience des biologistes pour réaliser le diagnostic prénatal

mini bebeL’arrêté du 3 mars 2015 fixe les conditions de formation et d’expérience des praticiens biologistes exerçant les activités de diagnostic prénatal mentionnées à l’article L. 2131-1 du code de la santé publique. Ces biologistes médicaux doivent justifier des conditions cumulatives de formation et d’expérience suivantes :

Pour les examens  portant sur les marqueurs sériques maternels :

  •  diplôme universitaire en biochimie ;
  •  expérience minimale de douze mois acquise dans une structure autorisée pour cette catégorie d’activité.

Pour les examens de cytogénétique (y compris les examens moléculaires appliqués à la cytogénétique) :

  • diplôme universitaire en cytogénétique ;
  • expérience minimale de trente-six mois, dont douze acquis dans une structure autorisée pour cette catégorie d’activité.

Pour les examens de génétique moléculaire :

  •  diplôme universitaire en biologie moléculaire ou en génétique moléculaire ;
  • expérience minimale de trente-six mois, dont douze acquis dans une structure autorisée pour cette catégorie d’activité.

Pour les examens de biochimie fœtale à visée diagnostique mentionnés au 3° du II de l’article R. 2131-1 :

  • diplôme universitaire en biochimie ;
  • expérience minimale de douze mois acquise dans une structure autorisée pour cette catégorie d’activité.

Pour les examens en vue du diagnostic de maladies infectieuses mentionnés au 4° du II de l’article R. 2131-1 :

  • diplôme universitaire en diagnostic des maladies infectieuses ;
  • expérience minimale de douze mois acquise dans une structure autorisée pour cette catégorie d’activité.
Lire l’arrêté  :  http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030361699&dateTexte=&categorieLien=id
Ce contenu a été publié dans dosages et analyses, Publications JORF, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.