Hépatite E : avis de la HAS, liste des actes pris en charge pour le diagnostic et le suivi.

La Haute Autorité de santé a réalisé une analyse critique de la littérature synthétique issue d’une recherche documentaire systématique et d’une sélection sur des critères explicites, puis a recueilli la position argumentée des organismes professionnels concernés par l’hépatite virale E.

consulter l’argumentaire « Actualisation des actes de biologie médicale relatifs au diagnostic et au suivi de l’hépatite E » sur le site de la HAS.

Elle a évalué la pertinence des propositions de l’Assurance maladie visant à actualiser la liste des actes pris en charge pour le diagnostic et le suivi de la maladie.

Voici l’avis qui en ressort :

1° La HAS est favorable à l’inscription de la recherche de l’ARN du virus de l’hépatite E (VHE), par amplification génique (RT-PCR) pour le diagnostic d’une infection aiguë, d’une infection chronique et pour la surveillance thérapeutique chez les patients immunodéprimés (service attendu [SA] suffisant et amélioration du service attendu [ASA] de niveau IV). Pour le diagnostic, cet examen est réalisé principalement sur un prélèvement sanguin ; pour le suivi du traitement, il est réalisé sur un prélèvement sanguin et sur les selles. Dans le cas d’une infection chronique, une confirmation de la persistance virale est réalisée jusqu’à six mois. Pour le diagnostic d’une infection aiguë chez les patients immunocompétents, cette recherche peut être réalisée dans le cas de manifestations graves d’hépatite aiguë, avec une suspicion d’infection à VHE.

2° La HAS est favorable à l’inscription de la recherche des IgM sériques anti-VHE, par technique immunoenzymatique (EIA), pour le diagnostic d’une infection aiguë chez les patients immunocompétents et immunodéprimés (SA suffisant et ASA de niveau IV).

3° La HAS est défavorable à l’inscription de la recherche des IgG sériques anti-VHE (SA insuffisant). La HAS précise que la recherche du VHE et celle des autres virus hépatiques peut avoir lieu concomitamment en cas de suspicion d’hépatite virale.

consulter l’avis en intégralité sur le site de la HAS
Ce contenu a été publié dans dosages et analyses, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.