Actualisation NABM pour le diagnostic et le suivi des filarioses

Tests de première intention

L’examen utilisé en première intention, en cas de suspicion clinique de filariose associée à une hyperéosinophilie, chez les personnes provenant des zones endémiques est la détection directe des microfilaires.

  • Cette recherche est effectuée soit à l’état frais dans le sang, soit par frottis mince ou goutte épaisse ou soit par des techniques de concentration (leucoconcentration, technique de Knott, filtration membranaire) pour le diagnostic de filariose lymphatique, de loase et pour les mansonelloses à M. perstans et M. ozzardi.
  • Dans le diagnostic d’onchocercose et de mansonellose à M. streptocerca, la recherche directe des microfilaires est effectuée à l’état frais dans une biopsie cutanée exsangue (BCE) ; la détection des microfilaires est également possible sur une BCE après coloration ou sur des coupes histologiques.

Tests complémentaires

La recherche d’anticorps pan-filariens peut trouver sa place, soit en deuxième intention suite à une recherche directe de microfilaires négative chez un patient avec un tableau clinique fortement évocateur de filariose dans le but d’identifier un cas de filariose, soit en première intention dans le but d’exclure un diagnostic de filariose en cas de négativité de l’examen chez les personnes hyperéosinophiliques, exposées et asymptomatiques.

Le suivi sérologique n’est pas pertinent, les anticorps pouvant persister des années après la cure de l’infection.

Les techniques pouvant être utilisées pour la recherche des anticorps sont des techniques de précipitation (électrosynérèse, coélectrosynérèse, immunoélectrophorèse), l’immunofluorescence indirecte et la technique immunoenzymatique de type ELISA.

La recherche des antigènes circulants, par immunochromatographie ou ELISA, peut trouver sa place en deuxième intention dans le diagnostic de filariose lymphatique, notamment en cas de faible microfilarémie.

En savoir plus :  » Actualisation de la nomenclature des actes de biologie médicale pour le diagnostic et le suivi des filarioses – Argumentaire « .
Ce contenu a été publié dans Nomenclature, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.